lotus et crinoline

 

 

 

 

Trouvez un moment calme au milieu de votre journée, installez vous devant votre écran comme si vous vous apprêtiez à participer à une cérémonie du thé, et plongez vous dans l'univers de l'Œil végétal , vous ressentirez l'harmonie du monde. 

Une sensation rare comme ce carnet offert si généreusement à notre délectation par Catherine Bourzat.

"Carnet d'inspiration, travaux en cours, propos de jardin, fabrique à images, poésie, goût du thé, compagnie des fleurs, carnets de voyages, pensées japonaises, chinoiseries, bouts de papier, pierres étranges, menues choses" : autrement dit grâce de l'érudition, bonheur de l'écriture, poésie du regard, force du végétal, éloge de la futilité, raffinement des rebuts, en compagnie choisie. 

Vous embarquerez pour bien des voyages, de l'oeil, du goût et de l'esprit, cheminerez aux côtés de lettrés chinois, déroulerez des rouleaux précieux, et vagabonderez au gré des pages d'almanachs d'horticulture du XVIIe siècle pour assister à l'éclosion d'un magnolia  :

 

" Oh ! la bienheureuse saison où les arbres reviennent à la vie, et combien rapides sont leurs premiers pas ! A l’année qui s’est enfuie vient se substituer l’année qui commence ; liduan ouvre la voie au printemps qui va surgir ; vingt-quatre fois encore nous allons voir se succéder les termes solaires ; voici venir la première lune. Les poissons se réjouissent de voir disparaître leur prison de glace, bientôt vont passer les oies sauvages. Et cependant l’iris oulan embaume l’air, le daphné ruixiang est prêt à s’élancer, le cerisier yingtao va bientôt montrer ses élégantes corolles ; le saule yangliu semble désirer ses bourgeons ; en tête de tous marche le magnolia wangchun ("désirer le printemps"). Par centaines renaissent les plantes, c’est la saison bienheureuse où, par milliers, vont s’ouvrir les fleurs."

 

 

 

 

 

 

Détails de la Contemplation des lotus de Li Keran et d'une composition de Catherine Bourzat autour d'une créature mi-végétal mi-insecte