4

2

1

 

 

John Stezaker collectionne des milliers et des milliers d'images imprimées   du XXe siècle qu'il archive avec grand soin : cartes postales, photos d'acteurs, publicités, planches de livres de géographie, dépliants touristiques, etc.

Pour restaurer la force des images et leur apporter une nouvelle visibilité, il leur fait violence de multiples manières : en les pliant, en les découpant, en les superposant, en les évidant, en les collant, en les inversant. Certaines de ses interventions tournent un peu au procédé. D'autres vous sautent aux yeux.  C'est le cas de sa série commencée en 1976, The Third Person Archives, où il s'est servi d'une collection de fascicules de Sir John Hammerton, Countries of the World, publiée dans les années vingt, pour isoler des personnages dans l'espace public, piétons anonymes de la taille d'un timbre poste entourés d'un cadre blanc qui fait prendre à leur destinée un sens tout différent : d'acteurs sociaux pris dans le flux des activités quotidiennes, ils deviennent des errants  écrasés par la solitude dans un monde sans limites . 

 

third_person

 

 

Rétrospective John Stezaker. Whitechapel Gallery