botticelli+papier rose

pisanello+singes

danseuse à la barre+british museum+essence et pigment

Au Louvre, la petite salle de la Chapelle accueille en ce moment Le papier à l'oeuvre une exposition de dessins d'une espèce un peu particulière qui se propose de montrer le papier comme "acteur à part entière de l'oeuvre".  Les commissaires ont pris le parti d'une structure non chronologique, préférant présenter le papier comme matière à penser le dessin plutôt que de mettre en évidence son histoire en tant que matériau, à travers les étapes qui ont mené de son invention en Chine à sa propagation en Europe, au fur et à mesure des découvertes et des inventions qui ont ponctué ses processus de fabrication.

L'oeil du visiteur est immédiatement surpris par les cadres, inhabituels :  dans des boîtes américaines, libérées de leur passe-partout, simplement posées sur une feuille blanche,  les oeuvres  donnent à voir toute la matérialité de leur support, ses aspérités, son épaisseur ou sa finesse, sa coloration, son grain, ses accidents, son opacité, sa transparence. C'est un regard presque tactile que l'on pose sur les dessins, prêt à saisir le bord de la feuille pour la soulever.

Cinq thèmes organisent le cheminement à travers soixante-dix oeuvres , du Moyen-âge à nos jours, issues principalement du département des arts graphiques mais venues aussi d'autres musées ou de collections privées, cinq thèmes qui pourraient être des listes d'actions offertes à l'artiste face au papier  :

- papiers et couleurs :  colorer, préparer,  lisser, brosser, teindre, frotter, laver, occulter, révéler, contraster ;

- papiers assemblées, papiers multipliés : fragmenter, découper, coller, allonger, juxtaposer, superposer, coudre, retrancher ;

- papiers fortuits, papiers élus :  improviser, récupérer,détourner, fabriquer, choisir ;

- transferts et transparence : superposer, reporter, décalquer ;

- papiers magnifiés, papiers meurtris : martyriser, scarifier, trouer, déchirer, décolorer, creuser, tailler, gratter, limer, déchiqueter,  lacérer, brûler.

 On rêverait que Canson, mécène largement célébré à travers l'exposition, donne au Louvre les moyens d'une exposition de grande ampleur pour aller plus loin dans cette passionnante approche.

 

 

fra angelico+papier lavé de sanguine+étude de perspective

géricault+papier préparé

nicolas Vleughels+buste servante+papier préparé bleu

durer+vierge entre deux saintes femmes+papier préparé vert

 

 

 

Le papier à l'oeuvre, au musée du Louvre jusqu'au 5 septembre 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Colorer : quelques oeuvres sur papier préparé, rose, bleu, vert, gris, beige, présentes ou non dans l'exposition : entourage de Botticelli, Pisanello, Degas, Fra Angelico, Géricault, Vleughels, Dürer, du Louvre, à l'exception du dessin de Degas (British Museum).