dennis_severs_facade

En cette période de festivités de fin d'année, vous êtes conviés à pousser les portes du 18, Folgate Street, dans le quartier de Spitalfields à l'Est de Londres, maison de tisserands huguenots mise en scène, tout au long de sa vie, par l'américain Dennis Severs.   Dix pièces, de la cave au grenier : la cuisine de Rebecca Philppott 1760-1915, le parlour des soeurs Jervis (1915), la salle à manger d'Isaac Gervais (1724), le  fumoir hogarthien d'Edward Jervis (1760), le drawing room georgien (1780), la grande chambre à coucher (1780) , la chambre de veuvage d'Elizabeth Jervis (1811), le grenier (1824), le bureau et la chambre de William Jervis (1725) .  Des lettres sont posées sur les appuis de cheminée comme si elles venaient d'être ouvertes, des miettes parsèment le sol de la cuisine autour de la chaise haute, des jupons de soie ont été laissés à la hâte sur le haut d'un paravent,  les lits sont encore défaits, les oiseaux chantent dans leurs cages, un canevas attend d'être terminé sur le fauteuil de velours rouge,  une balle tombe dans  l'escalier, le parquet grince, surtout, la maison est plongée dans l'obscurité que seule vient percer la lueur de quelques chandelles.

Au mois de décembre, les  Silent nights concoctées par le nouveau gardien des lieux sont l'occasion idéale, entre verres de vin chaud et feux de bois, d'épier les fantômes de la famille Jarvis, accompagnés par une délicieuse odeur de bois ciré et de cannelle. Quand vous sortirez, sans doute emportés dans un autre monde par cette expérience onirique, visitez le quartier de Spitalfields, soumis depuis trente ans à des mutations massives. Vous comprendrez alors le rôle contradictoire que jouent des organisations telles que le Spitalfields Historic Buildings Trust (dont cette maison est le siège) dans la spéculation immobilière qui fait rage. Dans Le secret de la chambre de Rodinsky, l'écrivain Iain Sinclair, premier psychogéographe de Londres, n'hésite pas à dire qu' elles "ne veulent pas tant garder ces maisons intactes, figées dans le temps, que les reléguer dans un passé entièrement imaginaire : dans les toiles d'araignées et les voix enregistrées mises en place par Dennis Severs dans son cirque de Folgate Street". Pour ma part, j'apprécie beaucoup ce mauvais goût.

Dennis_Severs_Christmas2005

dennis_sever_XVIIdennissever_gilet_entr_e
dennissever_gilet_XVIIIdennissever_gilet_grenier

Dennis_Severs_Kitchen

dennis_sever_Smoking_room

lit_rouge

servantes

escalier

dennis_severs_lit298

ci-dessous, image issue de
Slow Chocolate Autopsy
par Dave Mc Kean et Iain Sinclair