lacroixblanc      

lacroixaraign_e

photos Grégoire Alexandre

Pour construire son exposition  Histoires de  mode, Christian Lacroix a exploré pendant près de deux ans les réserves des collections du Musée de la mode et du textile dont  il a extrait plus de cinq cents modèles - d'une robe de petite fille du XVIIe siècle à des pièces des années quatre-vingt-dix, de robes griffées à des modèles anonymes -  pour les mettre en regard avec ses propres créations de couture.  Un court texte de sa main accompagne chacun des vingt-quatre thèmes retenus : blanc, couleur, pois, rayures, patchwork, fleurs, historicisme, hispanisme, araignées, arlésiennes, usure, graphisme, carreaux, motifs,  liturgie, carapaçonnage, ethnique, noir...

 


lacroixdessinexpo


Tous témoignent de son impressionnante connaissance des matières et de sa familiarité ludique avec les styles et les coupes.  Mais surtout tous comportent, d'une manière ou d'une autre, des évocations de son enfance et résonnent de sa passion aussi précoce qu'extraordinaire pour l'histoire de la mode : dès l'âge de six ans, il a constitué des dossiers en se donnant pour but d'enregistrer les plus infimes modifications d'ourlet afin de capter les passages d'une forme à une autre, avec un goût tout particulier pour les réinterprétations des modes anciennes à chaque époque ( il poussait le raffinement jusqu'à se demander quel style de robe XVIIIe  les costumiers du cinéma muet pouvaient imaginer ).

 

lacroixdessinenfant  lacroixdessincrino

Dessins d'enfance de Christian Lacroix

Et au fil de la visite, le spectateur est gagné par une émotion rare, née de la conscience d'être devant un rêve d'enfance réalisé. "C'est la chose que j'attendais depuis toujours" a déclaré Christian Lacroix, qui a sans nul doute été accompagné par le petit garçon qu'il était pendant toute la durée de sa plongée dans la caverne d'Ali Baba et de sa chasse aux trésors.  Qui n'aurait envie de lui donner la main  ?





Christian Lacroix, hstoires de mode,
Musée de la mode et du textile
107 rue de Rivoli, Paris

jusqu'au 20 avril 2008