Dans The Tailor of Gloucester (1903), Beatrix Potter atteint peut-être  l'un des sommets de son art. C'est du reste son favori parmi la série de ses petits livres. Les gilets sont inspirés des modèles conservés au Victoria and Albert Museum,  où elle a passé des journées à les étudier (merci à Laura d'avoir attiré mon attention sur ce point).


Beatrix_potter_buttonhole_TG

beatrix_potter_tailor_2

In the time of swords and periwigs and full-skirted coats with flowered lappets

--when gentlemen wore ruffles, and gold-laced waistcoats of paduasoy and taffeta--

there lived a tailor in Gloucester.