En 1938, Walker Evans commença à prendre subrepticement en photos les passagers du métro de New York. Avec son appareil photo caché dans son manteau, l'objectif placé dans une boutonnière, il captura le visages de quelque six cents personnes. En 1940-41, il entreprit d'éditer cette série sous le titre de Many are called,  avec une préface de James Agee. Mais le livre ne fut publié qu'en 1966, à l'occasion d'une exposition du MoMA.

 

walkevans_MAC5

Walkevans_moustache
walkevans_vieille_dame

"The guard is down and the mask is off. Even more than in lone bedrooms (where there's a mirror ), people's faces are in naked repose down in the subway." Walker Evans. ["La garde est baissée, le masque enlevé. Davantage encore que dans la solitude des chambres à coucher ( où il y a un miroir), le visage des gens  dans le métro est nu, au repos.]


Un grand merci au Colonel Géraldine, toujours aussi précieux