sousbois


Que se passe-t-il lorsque l'on s'éloigne de quelques mètres de l'alignement rassurant des arbres d'un chemin forestier ? Le chaos de la nature vous saisit, rien n'est plus vertical ou horizontal, tout fait masse autour de vous. Perdu ou simplement égaré, vous êtes prêt à voir la réalité autrement, peuplée d'êtres mystérieux, d'yeux dans les arbres et de lapins aux oreilles en forme de mains humaines.


Suivez les chemins tracés par la gouge virtuose de Marc Burnier-Mestas et vous comprendrez.

peau_de_lapin


crois_e_chemin











Look at me
, 2007
Peau de lapin, 2007
A la croisée des chemins, 2004

trois linogravures à voir de près et en grand
parmi des dizaines et des dizaines d'autres oeuvres de
'L'arrachement du désir que la gouge excise"
au musée  d'art Roger-Quilliot de Clermont Ferrand,
jusqu'au 8 mars  2009