cristaux_de_glace


"Frozen roses fell in showers when the Queen and her ladies walked abroad. Coloured balloons hovered motionless in the air. Here and there burnt vast bonfires of cedar andoak wood, lavishly salted, so that the flames were of green, orange, and purple fire. But however fiercely they burnt, the heat was not enough to melt the ice which, though of singular transparency, was yet of the hardness of steel. So clear indeed was it that there could be seen, congealed at a depth of several feet, here a porpoise, there a flounder. Shoals of eels lay motionless in a trance, but whether their state was one of death or merely of suspended animation which the warmth would revive puzzled the philosophers. Near London Bridge, where the river had frozen to a depth of some twenty fathoms, a wrecked wherry boat was plainly visible, lying on the bed of the river where it had sunk last autumn, overladen with apples. The old bumboat woman, who was carrying her fruit to market on the Surrey side, sat there in her plaids and farthingales with her lap full of apples, for all the world as if she were about to serve a customer, though a certain blueness about the lips hinted the truth. 'Twas a sight King James specially liked to look upon, and he would bring a troupe of courtiers to gaze with him. In short, nothing could exceed the brilliancy and gaiety of the scene by day.  But it was at night that the carnival was at its merriest. For the frost continued unbroken; the nights were of perfect stillness; the moon and stars blazed with the hard fixity of diamonds, and to the fine music of flute and trumpet the courtiers danced."

Virginia Woolf. Orlando : A Biography. Londres : Hogarth Press. 1928. Trad. fr. Catherine Pappo-Musard, Le Livre de poche.

"Des roses gelées tombaient en pluie chaque fois que sortaient la reine et ses dames de compagnie. Des ballons de couleur planaient, immobiles, dans l'air. Ca et là brûlaient de grands feux de joie, de cèdre et de chêne dont les flammes, sous le sel jeté à foison, se teintaient de vert, d'orange de de pourpre. Mais quelle qu'en fût l'ardeur, ils ne pouvaient venir à bout de la glace qui, bien que d'une singulière transparence, avait pourtant la dureté de l'acier. Si limpide, en vérité, qu'on pouvait voir, congelés à plusieurs pieds de profondeur, ici un marsouin, là une plie. Des bancs d'anguilles gisaient dans une immobilité cataleptique, mais la question de savoir si elles étaient vraiment mortes, ou seulement dans un état de vie suspendue que la chaleur ranimerait, embarrassait fort les philosophes. Près de London Bridge, là où le fleuve avait gelé jusqu'à une profondeur de vingt brasses, on distinguait vaguement une péniche engloutie qui, surchargée de pommes, avait coulé l'automne précédent et gisait par le fond. La vieille marchande des quatre-saisons, qui s'en allait vendre ses fruits sur les rives du Surrey, était toujours assise là, dans ses châles et ses vertugadins, prête, eût-on juré, à servir un client, bien que le bleuté de ses lèvres laissât entrevoir la vérité. C'était un spectacle que le roi Jacques aimait tout particulièrement et il emmenait une troupe de courtisans pour le contempler avec lui. Bref, rien ne pouvait surpasser l'éclat et la gaieté de ces lieux dans la journée. Mais c'était la nuit que la fête battait vraiment son plein car le gel ne connaissait pas de trêve ; les nuits étaient d'une sérénité parfaite, le lune et les étoiles resplendissaient avec la dure fixité des diamants et, sur la belle musique des flûtes et des trompettes, dansaient les courtisans".