chitro shahabuddin

 

 

De Chitro Shahabuddin, je ne sais pas grand chose d'autre que ce qui est indiqué sur le carton qui annonce le vernissage de son exposition, trouvé par un heureux hasard dans une maison de la presse d'un quartier où je vais peu. Les oeuvres de cette talentueuse étudiante en droit seront exposées à la coopérative artistique La Générale à partir du 24 mars et vendues au profit de l' Acid Survivors Foundation, qui soutient les femmes victimes de vitriolage au Bangladesh. Sa composition abstraite m'a paru d'une grande force :  les coulures d'encre imposent leur violence sur les motifs traditionnels textiles de boteh qui, fragmentés, discontinus, disent toute l'horreur de la défiguration et des destins brisés. 

 

 





Exposition organisée par l'association Terra Solidari

à La Genérale, 14 avenue Parmentier, 75011, à partir du 24 mars