delicious

pure





En 1922, un ingénieur mécanicien, Elis Stenman, commence de construire sa maison de campagne dans le Massachussets. Il en dessine les plans, pose la charpente. Puis décide de monter les murs en papier grâce à une accumulation obsessionnelle de deux cents couches de papier journal, vernies, collées avec un mélange personnel d'eau, de farine et d'épluchures de pommes. Le papier est un parfait isolant, un matériau d'une grande solidité. La Paper house est toujours debout près de cent ans après son édification.

L'idée était belle, le résultat plutôt hideux. Mais l'usure ayant décollé les journaux, la maison s'est transformée au fil des ans en un magnifique palimpseste où l'on voit apparaître, au hasard des trouées, des phrases banales muées en oracles surgis de temps anciens. Regard toujours changeant sur le passé, comme le souligne Michelle Enemark  des remarquables Curious Expeditions dans son article pour le numéro trois de la revue Antler (p. 82 à 84).




wanted