mercredi 12 novembre 2008

Dangereux voisinages

On savait que les pieds de table ne pouvaient en aucun cas être découverts dans les foyers victoriens respectables mais la pruderie ne s'arrêtait pas là. Un  manuel de housekeeping de 1863, cité par Jacques Bonnet dans  Des bibliothèques pleines de fantômes ,  précisait ainsi qu'en matière de classement des livres :    "La parfaite maîtresse de maison veillera à ce que les œuvres des auteurs hommes et femmes soient décemment dissociées et placées sur des rayons séparés. Leur proximité sauf à être... [Lire la suite]