dimanche 25 octobre 2009

Lettres turques

A Lady Rich. Pera, Constantinople, le 16 mars 1717 Je suis charmée, ma chère Lady, que vous ayez enfin trouvé une commission dont je puisse m'acquitter sans décevoir votre attente.  Je dois vous dire que ce n'est pas si facile que peut-être vous le pensez  et que, si ma curiosité n'avait pas été plus active que celle des autres étrangers, je me serais excusée pour toute réponse, comme j'étais forcée de le faire  quand vous vouliez que je vous achète une esclave grecque. Je vous ai trouvé selon  votre désir... [Lire la suite]