mardi 18 janvier 2011

Le monde de près

L'idée des Borrowers (Les Chapardeurs), le livre qui a inspiré Arietty au studio Ghibli, est née d'une sensation du monde qui a imprégnée toute l'enfance de son auteur, Mary Norton. Affectée par une forte myopie, elle était condamnée à voir le monde de près : "Quand d'autres voyaient les collines au loin, les bois distants, l'envol du faisan, moi, je me tournais de côté vers les bords  des  cours d'eau, les racines d'arbre, l'enchevêtrement des herbes. La mousse, les crosses de fougères, les pousses d'oseille... [Lire la suite]

dimanche 4 juillet 2010

Et in Arcadia ego

Végétaux surdimensionnés, troncs aux formes fantastiques,  précision obsessionnelle des détails,  humains nanisés : quelques gravures de Carl Wilhelm Kolbe, Sources British Museum et  Kunstantiquariat Winterberg En feuilletant Citizen K
Posté par florizelle à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 24 janvier 2008

La culture du détail

      Entendre ou lire quelqu'un bien parler du sport, c'est toujours un régal. Je me souviens d'une interview fabuleuse du champion olympique de tir à l'arc Sébastien Flute : il décrivait le processus mental par lequel il parvenait à décocher sa flèche. L'image d'une bille de plomb se stabilisant progressivement au centre d'un bol de porcelaine. Voici une savoureuse interview de Claude Onesta, l'entraîneur de l'équipe de France de handball, une sorte d'anti-Laporte. Ou comment penser en termes d'échelles... [Lire la suite]
Posté par florizelle à 00:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,