lundi 22 octobre 2007

Réunir

Je ne saurais trop vous recommander de lire  (et regarder) la lettre-photo, "repertoire subjectif des ressources photo en ligne". Vingt et un  numéros ponctués de choix passionnants accompagnés de courts commentaires critiques, sans aucune pompe théorique, au fil desquels  l'auteur poursuit une beau travail de réflexion,  nourri par Hervé Guibert.  J'apprécie particulièrement son attention aux usages de la photographie. Et sous le signe de la réunion d'êtres chers, deux sites présentés dans... [Lire la suite]
Posté par florizelle à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 7 juin 2007

Les volubilis d'Adolfo Baldizzi

Ce bac à fleurs  de chez Polux semble juste une récupération vintage d'une ancienne boîte à cream cheese. Mais ce sont ces boîtes mêmes qui furent distribuées parmi les aides alimentaires du Home Relief Bureau pendant la Grande dépression. Faire pousser des plantes dedans, ce sont d'abord des hommes comme Adolfo Baldizzi qui en ont eu l'idée. Locataire , avec sa femme et ses deux enfants, d'un minuscule deux pièces dans un immeuble de rapport du  Lower East Side, il eut ce geste poétique de planter des volubilis... [Lire la suite]
Posté par florizelle à 12:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 28 mars 2007

Baluchon

Photo de Lewis Hine, extraite de la série prise à Ellis Island en 1905"Chaque fois que l'on changeait de place, il fallait prendre tous ses bagages sur les épaules, comme un paysan, vous savez. Je suppose qu'on avait tous  l'air de paysans à l'époque, et je me souviens que je pensais : après tant et tant d'années, voilà tout ce que possède un homme, un baluchon, des vêtements dans un sac et un paquet sur l'épaule". Entretien avec Morris Merrow, né en Russie en 1909, ayant émigré aux Etats-unis en 1921. in Récits... [Lire la suite]
Posté par florizelle à 00:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 21 mars 2007

Là où vont nos pères

The Arrival de Shaun Tan vient d'être publié, sous le beau titre de Là où vont nos pères, dans la collection Long courrier des éditions Dargaud. Ce magnifique roman graphique sans parole donne à voir, comme dans un album de photos sépias, l'expérience universelle du migrant. Les cent vingt-huit pages font alterner dessins de grand format et suite de petits carrés : ville hérissée de signes hieroglyphiques hostiles empruntant à la fois à New-York et à des constructions utopiques, gestes, souvenirs, portraits de nuages,... [Lire la suite]
Posté par florizelle à 00:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,