lundi 24 mai 2010

Engageantes

Sur le site de l'antiquaire textile Meg Andrews  découvert grâce à Mothtales, entre somptueuses robes à la française et sous-vêtements de la reine Victoria, je suis tombée sur cette intrigante paire de manches amovibles  brodées destinées à être glissées dans les emmanchures des robes pagodes. Cet accessoire  qui dessine une bizarre zone frontière entre la peau, le vêtement et l'extérieur est connu sous le nom d'"engageantes". Au XIXe siècle, il est en fin de vie. C'est au... [Lire la suite]