rock

r_bus

any_resident_of_london


W. Reginad Bray, né en 1879 et mort en 1939, menait  une vie tout à fait ordinaire dans son pavillon de la banlieue de Londres. Personne ne pouvait soupçonner que ce comptable de profession avait un don pour enchanter sa vie quotidienne, celui de créer la surprise à partir des règles administrative les plus mornes, celles du Post Office Guide. Il le compulsa jusqu'à le transformer en monument à l' absurde, poussant le système jusqu'à ses limites.

Il découvrit ainsi que la plus petite pièce que l'on pouvait envoyer était une abeille et la plus grosse, un éléphant. Cela lui donna l'idée d'envoyer, avec timbre et adresse directement apposés sur l'objet posté : un chapeau melon, un crâne de lapin, une pantoufle, des algues, un penny, une brosse à habits, des poignets de chemise, un navet.



post_office_guide_1933



Se délectant de ce paragraphe, il alla jusqu'à se poster lui-même.


Il s'amusa également à tester les facultés déductives des facteurs  en envoyant des cartes adressées "à la personne habitant le plus près du rocher "Old Man of Hoy" sur les îles Orkney", ou bien rédigées avec la seule mention des coordonnées géographiques ou encore présentées sous forme de rébus. Mais on soupçonne que son véritable plaisir était de se voir retourner ses cartes oblitérées par toutes sortes de tampons sanctionnant l'échec de l'institution pour mieux collectionner ses exploits (les cartes sont toutes numérotées). A cet égard, le "insuffisamment adressé" rageusement encré sur la carte adressée "à tout résident de Londres" est  d'un surréalisme particulièrement savoureux. Sur une autre, l'employé des postes, se refusant à voir l'administration ridiculisée, s'est fendu d'une mention manuscrite évasive  : "contrary to regulations".




barnstable




Apparemment, il n'était pas le seul Anglais à pratiquer ce genre d'expérimentations à en juger par cet envoi dûment arrivé à sa destinataire en mars 1900 avec un portrait, la photo d'une maison et le nom du village en guise d'adresse.





romsey_hampshire










Voir The Englishman who Posted Himself and Other Curious Objects de John Tingey.

Princeton Architectural Press, 2010.