samedi 18 septembre 2010

Singes

«Les mones de Campbell vivent dans les arbres de forêts denses où la visibilité est très limitée. Ils ont donc développé tout un système de cris qui m’intéresse. Leur communication se révèle sophistiquée. Elle évoque même un possible protolangage que recherchent beaucoup de linguistes travaillant sur l’origine du langage humain. Ces primates ont en effet un lexique d’une trentaine de cris, et aussi une sémantique, une syntaxe, une prosodie rudimentaires. «Ils ont un cri qui signale l’approche de l’aigle : hok. Et un autre... [Lire la suite]