11th_bain_collection

dessins___la_craie

course



Utilisant la "méthode Burns" (du nom du célèbre documentariste américain qui joue de nombreux gros plans sur des photographies anciennes pour dramatiser la narration), Angela Voulangas, designer passionnée par l'histoire de New York, se livre à un étonnant voyage autour d'une image de la onzième avenue prise aux alentours de 1911. Vous pouvez en faire de même en utilisant cette version de très grande taille présentée par Shorpy ici.

Que perçoit-ton de ce morceau de ville où le flux des hommes et des marchandises est si intensément palpable  ?  La finesse de la photo est telle que l'on peut voir les dessins à la craie sur le trottoir, un détail qu'aucun photographe de l'époque n'aurait pensé, je crois, à saisir isolément.

En dehors de cette possibilité d'épuiser le lieu à travers une photo ancienne, il y a autre chose qui retient l'attention : cette façon d'embrasser la ville en prenant juste un peu de hauteur par rapport à la vision du piéton à travers une contre-plongée destinée à  créer un streetscape comme un échantillon représentatif et signifiant. Une vision compréhensive centrée sur les activités humaines comme s'il s'y jouait une célébration enthousiaste du melting pot en train de se faire. [Il me semble que les photos de Paris de la même époque ne sont pas construites selon les mêmes perspectives et qu'elles s'appuient davantage sur la typologie que sur le mouvement ].

Un angle de vue qui rappelle les scènes de la vie new-yorkaise de  Tony Sarg dans son magnifique Up & Down New York (Greenberg, 1926 -réédité par Rizzoli/Universe en 2007), de quinze ans postérieur. Marionnettiste, il voyait dans ces vues à vol d'oiseau une façon de saisir la ville comme une infinité de petites comédies où chaque geste a sa signification.


Sarg_ghetto