prokudin

Photographie de Sergei Prokudin-Gorskii prise en 1909





" Il faut convenir pourtant que ce peuple restait là presque volontairement ; rien ne me semblait le forcer à venir sous les fenêtres de l'Empereur pour sembler s'amuser ; il s'amusait donc, mais du seul plaisir de ses maîtres ; il s'amusait moult tristement, comme dit Froissart. Toutefois, les coiffures des femmes, les belles robes de drap et les éclatantes ceintures de laine ou de soie des hommes vêtus à la russe, c'est-à-dire à la persane, la diversité des couleurs, l'immobilité des personnes me faisaient l'illusion d'un immense tapis de Turquie jeté d'un bout de la cour à l'autre par ordre du magicien qui préside ici à tous les miracles. Un parterre de têtes, tel était le plus bel ornement du palais de l'Empereur pendant la première nuit de noces de sa fille "

Custine, onzième lettre de Russie, 14 juillet 1839








citée dans le cadre de la très belle exposition sur le costume populaire russe

réalisée à partir des collections du musée ethnographique russe

à la fondation Pierre Bergé Yves Saint-Laurent, jusqu'au 30 aout 2009

.