Ajar

Ach

La maison Autrique, première grande réalisation de Victor Horta, sise à Schaerbeek, faubourg bruxellois, a fait l'objet il y a quelques années d'une réjouissante restauration à l'initiative des auteurs des Cités obscures, Schuiten et Peeters. 

Maison rêvée, elle est aujourd'hui investie dans ses moindres recoins  par les étudiants de l'ERG (l'école de recherche graphique de Saint-Luc) qui ont eu la chance de pouvoir procéder à des "détournements narratifs" à travers des petites installations qui  transforment l'espace en autant de fabriques à histoires.


Parmi elles, il faut saluer la magnifique  intervention de Julie Dru, qui a tapissé les murs de l'escalier, du rez-de-chaussée au grenier, de centaines de  papiers à cigarette où elle a écrit quelques mots :  fine sismographie des pensées intimes qu'une maîtresse de maison, Mrs Dalloway belge, aurait pu avoir en tête,  montant et descendant au fil des ans cet escalier, du refuge de sa chambre aux pièces de réception, de la nursery à la bibliothèque. 'Légers bruits de pensée", selon sa propre expression.




Aesc

Aescmots

AescB






Détournement narratif à la Maison Autrique

jusqu'à fin octobre 2009