porcheclairi_re
chemin_e
litanges
papier_peintsuede
topolino





Une ancien bâtiment industriel boulevard Beaumarchais, fief autrefois des éditeurs de tissus, non loin des papiers peints panoramiques Zuber :  à l'intérieur trois étages baignés de lumière, une quincaillerie, une mercerie, une librairie, un café, un fleuriste, une parfumerie des robes pour petites et grandes filles, des meubles, de la vaisselle, du linge.  Un kaléïdoscope d'ambiances, où chaque détail semble constituer un univers à soi seul, baigné dans une douce harmonie à mille lieues de l'arrogance  agressive de Colette.

C'est merci, la nouvelle aventure de Bernard et Marie-France Cohen. Après avoir vendu la maison Bonpoint qu'ils avaient fondée en 1975 , ils se sont tournés vers une forme inédite de commerce : merci est un magasin dont les bénéfices sont consacrés, pour leur majeure partie, à une action humanitaire à Madagascar. Il a fallu attendre le décret d'application de la loi de modernisation de l'économie, en février,  pour que  l'entreprise puisse trouver  sa forme juridique adéquate : le fonds de dotation, inspiré d'un modèle américain, personne morale à but non lucratif  dont la gestion est beaucoup plus souple que la fondation et les possibilités financières beaucoup plus grandes que l'association.


La plaisir qu'ils ont pris, entourés de leur équipe, à construire cet espace et ce projet est palpable. C'est un subtil mélange de goût sûr, de savoir-faire et de maligne habileté à saisir l'air du temps, jouant des snobismes et de la bonne conscience de la consommation citoyenne.




guirlandesglobes
atlan2
apo
armoirevertepaola
fleurs
tiroirscaf_



Voir l'article de Sybille Vincendon dans Libération

Pour mascottes, les créatures de l'incontournable  Apolline à Paris

le Paris de Vanessa  Atlan

l'identité graphique par be-pôles

le papier peint de Gaël Davrinche

quelques objets ici