dewmist


Rosée  brouillard  nuage
ciel  nuit  jour
semaine mois année
herbe rose rose
raisins prunes noix

Cette petite carte manuscrite, décorée à la plume, fait partie des cinq cents pièces d'un extraordinaire ensemble découvert au début des années 1990 dans une boîte à chaussures, chez une collectionneuse américaine de l'Indiana. Il s'agit de tout le matériel pédagogique fabriqué à la main par Jane Johnson (1708-1759),  femme d'un pasteur du Buckinghamshire,  pour éduquer ses trois enfants, Barbara, George et Robert : planches alphabétiques, petits carnets, comptines, poèmes, livres miniatures, tableaux de syllabes, préceptes religieux, planches illustrées. L'apprentissage de la lecture était une activité déjà très répandue en Angleterre au XVIIIe siècle ( au XVIIe siècle déjà, les femmes de laboureurs l'enseignaient à leurs enfants, grâce à des abécédaires vendus par colportage ). Mais ce qui rend cet ensemble unique, c'est le sens de l'humour et la volonté de donner du plaisir qui l'infusent. Jane Johnson, dont on a aussi retrouvé la correspondance et le livre de lieux communs, était parfaitement au courant des théories sur l'éducation des enfants. Elle s'est en partie inspirée des idées de Locke et avait connaissance du livre de John Newbery, A Little Pretty Pocket Book, considéré comme le premier livre pour enfants. La même année, en 1744, elle-même écrivit une petite histoire pour ses enfants : A Very Pretty Story "to tell children when they are about five or six years of age". Sa fille Barbara devenue adulte perpétua la tradition familiale d'écrits domestiques : elle consigna dans un album tous les échantillons des robes qu'elle portait , accompagnés d'une rapide description et de gravures des dernières modes.


 

bo_teouverte

tea


An beaksour

paperworld


livredegeorge

livredegeorge2

livredegeorge3


carr_



bluesatin




voir Opening the Nursery Door,
Reading, Writing and Childhood, England 1600-1900
.
Ed. by Morag Styles. Routledge, 1997.


via l'étonnant  Fed by birds