rougeguerlain1948

Hier à la parfumerie, j'ai découvert une nouvelle méthode pour sonder le cœur des femmes : la "lipstickométrie". Parmi tous les bâtons de rouge de démonstration, trouvez le plus usé et lisez son nom. Le verdict est sans appel. "Sexy" de Chanel bat à plates coutures le "Romantic" (sic) d'une teinte guère différente, quand "Ingénue" est à peine entamé. Bien sûr, il faudrait mettre au point divers protocoles pour donner un fondement scientifique à ce nouvel instrument de sondage : on pourrait ainsi imaginer coller l'étiquette "Sexy" sur différentes autres nuances pour en mesurer l'impact. Donner des noms aux produits de beauté serait d'ailleurs presque une activité de poète, si le marketing ne s'en mêlait pas. Pensons au rouge  "Sang de dragon" de Shiseido ou au parfum  "Tubéreuse criminelle" des Salons du Palais-Royal.



publicits pour Guerlain de 1948. via Belles de pub