phone_boxrecherchesirmalcolm

Une cabine du modèle "kiosk n°2" et une planche de Floc'h pour A la recherche de Sir Malcolm.


Il n'y a pas beaucoup de villes au monde qui soient autant liées à une couleur que Londres et son rouge vermillon. Et c'est toujours une joie d'enfant que de voir cabines de téléphone, boîtes aux lettres et bus ponctuer le paysage urbain . Toutefois, il s'en est fallu de peu pour que ces icônes anglaises ne soient pas.

Giles Gilbert Scott, architecte lauréat en 1925 du concours  pour la nouvelle cabine qui devait remplacer le peu séduisant kiosk n°1, l'avait initialement conçue peinte à l'intérieur en bleu-vert et, à l'extérieur, en argenté. C'est seulement sous la pression du General Post Office qu' il dut changer ses projets pour le rouge, non seulement afin de les harmoniser avec les boîtes aux lettres mais aussi d' asseoir leur statut officiel. La Royal Fine Art Commission approuva et le rouge finit de devenir la couleur officielle de la ville  en octobre 1929 quand la General Omnibus Company annonça son intention de peindre ses bus en rouge, après quelques tentatives infructueuses de jaune et de crème.



jK6ubileeinteriorchanging_room

L'intérieur d'une cabine K6 Jubilee ; une pub géniale pour une chaîne de librairies
ou comment grâce au pouvoir de la fiction  percevoir une "Phonebox"comme une "changing room" de superhéros



Source : Twenties London, A City in the Jazz Age
Catalogue de l'exposition du Museum of London, 2003.